20e anniversaire de la fondation du Conseil autochtone catholique du Canada

Conseil autochtone catholique du Canada 2018

À l’occasion du 20e anniversaire de la fondation du Conseil autochtone catholique du Canada, la Conférence des évêques catholiques du Canada a fait parvenir cette lettre à ses membres actuels et passés. Nous avons cru bon d’en faire part à tous nos fidèles lecteurs et lectrices.

Chers membres actuels et passés du Conseil autochtone catholique du Canada,

Nous célébrons cette année le 20e anniversaire de la fondation du Conseil autochtone catholique du Canada. Cette étape importante, qui coïncide avec un moment important dans l’histoire de notre pays et dans la relation entre la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et les peuples autochtones, est une occasion d’exprimer notre gratitude à tous les membres actuels et passés du Conseil autochtone pour leur travail, leur vision et leur générosité.

Depuis ses débuts en 1998, lorsqu’il s’agissait de coordonner et de gérer les demandes qui étaient alors reçues par le Fonds de la CECC pour la réconciliation, la solidarité et la communion (fonds qui subventionnait à l’époque des projets pour promouvoir l’éducation et la guérison au sein des communautés autochtones), le rôle et les responsabilités du Conseil autochtone au service de la CECC se sont considérablement élargies. Aujourd’hui, le Conseil compte un nombre important d’évêques et de catholiques autochtones. Grâce à ses recherches et à son engagement communautaire, le Conseil offre à la CECC et à ses membres de l’information et des recommandations sur la façon de comprendre et d’apprécier les besoins des Autochtones ainsi que de promouvoir et de nourrir les relations avec les peuples autochtones partout au pays.

Le Conseil autochtone a joué un rôle décisif en aidant la CECC à promouvoir la réconciliation et le renouveau entre l’Église catholique et les Peuples autochtones. Parmi ses contributions les plus notables, le Conseil a aidé à promouvoir et à soutenir financièrement le programme Returning to Spirit, dont il a reconnu l’importance unique dans la guérison des retombées des anciens pensionnats et dans la poursuite de la réconciliation nécessaire par suite d’autres expériences douloureuses. Lorsque le Conseil autochtone a participé à la rencontre nationale de la Commission de Vérité et Réconciliation (CVR) à Saskatoon en 2012, Mme Melody McLeod, alors présidente du Conseil, a exprimé son engagement pour l’appel à la guérison et a présenté à la CVR une reproduction de Baptism of Christ, œuvre du regretté artiste et ambassadeur des Premières nations, M. Tony Hunt Sr. (morceau de cuivre brisé). Les membres du Conseil autochtone ont également participé, en compagnie de milliers d’autres, à la Marche pour la réconciliation pendant les cérémonies de clôture de la CVR en 2015.

Le Conseil a grandement contribué à sensibiliser la population à l’histoire et aux cultures autochtones, y compris à l’interaction entre la foi catholique et la spiritualité. Par ses déclarations sur des événements catholiques importants et des moments historiques nationaux, le Conseil autochtone a aidé à jeter plus de lumière sur les préoccupations, les rêves et les aspirations des catholiques autochtones. Chaque année, par exemple, il souligne la Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones lors de la fête de Notre-Dame-de-Guadalupe (le 12 décembre) par un message qui est distribué dans les diocèses et les éparchies en plus d’être publié sur le site web de la CECC et dans Living with Christ et le Prions en Église.

L’engagement communautaire demeure essentiel à l’établissement de relations de collaboration avec les peuples autochtones. Dans le but de renforcer l’action pastorale auprès des peuples autochtones par une vaste gamme d’initiatives à plusieurs niveaux, le Conseil autochtone a entrepris une étude statistique qui a permis de savoir où se trouvent les populations autochtones et de cerner les besoins sociaux, éducationnels et spirituels à l’échelon local des diocèses et des éparchies. Le Conseil a également établi un lien avec la Catholic Women’s League et l’Association des femmes autochtones du Canada pendant qu’elles cherchent ensemble à soutenir les familles des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Cette initiative est encore un autre exemple de l’engagement du Conseil en faveur des Peuples autochtones au moyen d’une action communautaire.

En cette période critique où les diocèses et les éparchies catholiques ainsi que d’autres organismes ecclésiaux au Canada cherchent à approfondir leurs relations avec les Peuples autochtones, il est essentiel que les porte-parole autochtones au sein du Conseil continuent d’être une source de sagesse, de solidarité et de communion entre les évêques catholiques du Canada et les Peuples autochtones. La participation active et précieuse du Conseil autochtone au Cercle Notre-Dame-de-Guadalupe met particulièrement en relief l’importance de ses contributions ainsi que la priorité indéfectible que les évêques du Canada ont reconnue à leurs relations avec les Peuples autochtones d’un bout à l’autre du pays.

Au nom de la Conférence des évêques catholiques du Canada, je vous offre, chers membres actuels du Conseil autochtone catholique du Canada, ainsi qu’à vos anciens membres, mes remerciements sincères pour votre leadership, votre générosité et vos bons conseils. Le Conseil demeure un organe vital grâce auquel les évêques catholiques du Canada et les Autochtones catholiques travaillent ensemble en vue d’un meilleur avenir. Puisse Notre-Dame-de-Guadalupe et sainte Kateri Tekakwitha intercéder pour vous, et que le Seigneur vous bénisse abondamment pendant que vous continuez de promouvoir la mission et le mandat du Conseil autochtone au service de l’Église et du Royaume de Dieu.

Sincèrement vôtre dans le Christ, Bon Pasteur,

+Lionel Gendron, P.S.S.
Évêque de Saint-Jean-Longueuil et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

Lire la lettre en version pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *