Le droit au froid

Mission chez nous vous recommande la lecture du livre Le droit au froid : Le combat d’une femme pour protéger sa culture, l’Arctique et la planète de Sheila Watt-Cloutier pour mieux comprendre la réalité des communautés inuites du Grand Nord québécois et les enjeux environnementaux qui nous concernent tous et toutes. Nous retranscrivons ici intégralement le communiqué reçu de la maison d’éditions Écosociété à propos de ce livre paru le 24 janvier dernier. Bonne lecture!

«Les changements climatiques menacent la survie culturelle de nos peuples.
En préservant l’Arctique, c’est toute la planète que l’on protège.»

Récit d’une grande humanité, Le droit au froid raconte le point de vue unique d’une femme qui, en dépit de maints obstacles, a cheminé de ses humbles débuts dans la communauté arctique de Kuujuaq, au Québec, pour devenir l’une des plus influentes défenseures des droits humains, culturels et environnementaux reconnues dans le monde. Élevée par une mère monoparentale et sa grand-mère, à une époque où la culture inuite traditionnelle du transport en traîneau à chiens et de la chasse sur glace était encore dominante, Sheila Watt-Cloutier offre un récit de résilience, d’engagement et de survie.

Le droit au froid est un vibrant plaidoyer en faveur de la reconnaissance de la question des changements climatiques comme un enjeu des droits humains, par l’une des militantes les plus reconnues et respectées sur la scène internationale. Une lecture essentielle pour quiconque se soucie du sort de la planète et de ceux et celles qui l’habitent.

Suivant le parcours personnel et militant de l’auteure, Le droit au froid analyse les liens entre la sauvegarde de l’Arctique, la survie de la culture inuite – et ultimement du monde – et la dégradation environnementale passée, présente et future. Sheila Watt-Cloutier soutient avec passion que les changements climatiques sont non seulement un enjeu de justice climatique, mais aussi de droits humains qui touche l’ensemble du globe. Car la culture et l’autonomie économique des Inuits, tout comme la faune de l’Arctique, sont tributaires du froid, de la glace et du pergélisol. Les graves perturbations de la température et des événements météorologiques causent la dégradation d’un mode de vie et signifient la négation de leurs droits sociaux, culturels et sanitaires. D’où ce «droit au froid», qui est au cœur de son plaidoyer.

Ce livre est le fruit du travail acharné qu’elle a accompli sur les scènes locale, régionale et internationale durant les 25 dernières années. Elle aborde les enjeux dominants de notre époque – l’environnement, l’économie, la politique étrangère, la santé globale et la soutenabilité – non pas comme des préoccupations à épouser séparément, mais comme un ensemble interconnecté. Comme se plaît bien à le rappeler Sheila Watt-Cloutier, «l’impact des changements climatiques sur l’Arctique est un signe précurseur de ce qui attend le reste du monde».

En nomination pour le prix Nobel de la paix en 2007, Sheila Watt-Cloutier fait partie des personnalités les plus reconnues pour la défense de l’environnement et des droits humains à l’échelle internationale. Officier de l’Ordre du Canada, elle est aussi lauréate du prix Champions de la Terre des Nations unies et du prestigieux prix Sophie norvégien.

Sheila Watt-Cloutier, Le droit au froid, Montréal, Écosociété, coll. Parcours, 2019, 360 p. (préface de Lisa Koperqualuk)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *