Origine et histoire

Depuis le milieu du XIXe siècle, les communautés religieuses, et en particulier les Oblats de Marie immaculée, ont assuré une présence significative dans le Grand Nord québécois et canadien. Elles ont alors largement contribué à fournir les ressources humaines et financières nécessaires au maintien de leurs missions. Dès 1908, l’organisme Catholic Missions in Canada, dont le siège social est à Toronto, a aussi amassé des fonds, surtout en milieu anglophone, pour le soutien pastoral en milieu autochtone. Du côté francophone, les Œuvres pontificales missionnaires, et particulièrement la Propagation de la foi, ont apporté leur appui financier à ces initiatives au cours des ans. Ces trois sources de financement ont suffi à répondre aux besoins un certain temps…

Mais, à cause de la barrière linguistique, Catholic Missions in Canada pouvait difficilement recueillir des fonds en milieu francophone. De plus, dans les années 1990, la situation mondiale a amené la Propagation de la foi à se réorienter et à se concentrer de plus en plus vers les pays en voie de développement et à délaisser graduellement son aide financière aux diocèses canadiens. Parallèlement, les ressources humaines et financières des communautés religieuses diminuaient constamment… Cette nouvelle conjoncture a mené à une prise de conscience des besoins criants des communautés chrétiennes autochtones. La Conférence des évêques du Canada (CECC) a alors été invitée à chercher d’autres moyens de financement pour aider les communautés autochtones.

Cette nouvelle réalité rendait nécessaire la création d’un organisme qui viendrait cristalliser la solidarité des chrétiens et catholiques francophones avec leurs frères et sœurs des Premières Nations. Mission chez nous a donc été créée en 1993 à la demande de l’Assemblée des évêques du Québec pour inviter les gens à être missionnaires « chez nous », comme l’indique son nom. Au cours de sa période de structuration et de consolidation, le nouvel organisme a bénéficié de l’aide de Catholic Mission in Canada, qui s’est retiré par la suite. Depuis près de 20 ans ans, Mission chez nous s’appuie désormais sur les seules contributions de ses propres donateurs et donatrices. C’est pourquoi leur soutien et leur générosité nous sont essentiels.