Sherbrooke, solidaire des peuples autochtones

Ciel de Kuujjuaq. Photo : Josée Martineau

La directrice de Mission chez nous nous livre ici le compte rendu de sa participation à la soirée-bénéfice ayant eu lieu dans le diocèse de Sherbrooke il y a quelques jours.

Une soirée réussie à Sherbrooke le 15 novembre dernier! Une belle occasion de partage et d’échange!

Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation de Mgr Luc Cyr de se rassembler chez les Pères missionnaires de Mariannhill pour un premier souper-bénéfice diocésain en appui à Mission chez nous.

Séance Skype avec le père Perreault. Photo: MCN

Après l’accueil sympathique de l’archevêque, Mgr Cyr, ainsi que de Mme Édith Bélanger, coordonnatrice de la pastorale, les invités ont eu l’occasion d’entendre trois témoignages fort pertinents.

Rejoint par Skype, le père Daniel Perreault, c.m.m., a raconté sa vie quotidienne comme curé de Pond Inlet, situé tout au nord de la Terre de Baffin. Une belle histoire simple, imagée, de celui qui accompagne les gens, qui est avec eux, qui se laisse interpeller par eux. Un pasteur. Un missionnaire qui sait aider, consoler, animer.

Malgré les difficultés liées aux télécommunications, les invités ont écouté avec passion le père Perreault qui a présenté de magnifiques photographies de la vie de sa paroisse. On en aurait voulu plus, mais Skype se laissait difficilement apprivoiser.

Puis, pendant l’excellent repas, une infirmière originaire du diocèse de Sherbrooke, Mme Josée Martineau, a parlé de ses six années dans la grande région de Kuujjuak, où elle retourne encore régulièrement faire des remplacements de plusieurs semaines. Une femme à connaître, une chrétienne qui témoigne de sa foi en étant elle-même, en vivant quotidiennement avec les gens, les aidant à guérir et à prévenir autant les maux physiques que, parfois, les maux de l’âme.

Mme Monique Chabot. Photo: revue Ensemble, diocèse de Sherbrooke

Une de ses belles expériences : entraîner des jeunes en vue d’un marathon qui a eu lieu à Québec en 2017. Un véritable exploit! Quand elle n’est pas au Nord, Mme Martineau est infirmière chez les Religieuses du Bon-Pasteur à Québec.

Un troisième témoignage, celui de Mme Monique Chabot qui a adopté quatre enfants autochtones, aujourd’hui dans la vingtaine. Monique Chabot était déjà mère de deux garçons et enseignait à Amos quand les services sociaux lui ont demandé de prendre chez elle un garçon de trois ans qui en était à sa 27e famille d’accueil !! Un coup de foudre, un véritable appel pour cette femme qui a bientôt adopté le frère et les deux sœurs du garçonnet. Des enfants malades, négligés, qui ont peu à peu retrouvé leurs racines et sont devenus de jeunes adultes en harmonie avec leur culture.

Mgr Cyr et Mme Édith Bélanger. Photo: MCN

Mme Chabot avait compris très tôt la douleur qui peut se transmettre de génération en génération et elle a su trouver le chemin de ses enfants. Retraitée, elle vit maintenant dans la région de Cookshire-Elton.

Mission chez nous remercie Mgr Luc Cyr, Mme Édith Bélanger, Mme Diane Lachance, les missionnaires retraitées ainsi que toutes les personnes qui nous ont accueillis. Une vraie belle soirée! MERCI!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *