Au sujet de la pièce « Kanata »

Répétition de Kanata, novembre 2017 | Photo : David Leclerc

Nous souhaitons seulement vous faire part ici, à titre informatif, de quelques réactions parues de part et d’autre, dans les journaux ou ailleurs, à propos du projet de présentation de la pièce Kanata qui sera créée par la troupe du Théâtre du Soleil de Paris en collaboration avec le metteur en scène québécois Robert Lepage, une relecture « de l’histoire du Canada à travers le prisme des rapports entre Blancs et autochtones ».

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 2 août 2018 | par Gilbert David

Ne pas se tromper de combat

Le Conseil des arts du Canada a, il y a environ deux ans, refusé de subventionner le projet Kanata au motif qu’il n’y avait pas d’Autochtones d’impliqués directement dans la production, tant dans l’élaboration de la fable que dans la distribution, alors qu’il y serait abordé la condition historique des peuples aborigènes en Amérique.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

RADIO-CANADA.CA | 1er août 2018 | par Gilbert David

Annulation de Kanata
« La première censure, c’est d’avoir peur », dit Ariane Mnouchkine

Une semaine après l’annulation controversée de Kanata, Ariane Mnouchkine dénonce la censure économique dont le Théâtre du Soleil et Robert Lepage ont fait l’objet, tout comme la radicalité de certains discours publics.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LA PRESSE | 31 juillet 2018 | par Michel Nadeau

Opinion
À propos de l’annulation de Kanata

Maintenant que Kanata a été annulé, j’aimerais, comme dramaturge et coauteur du texte, préciser certaines choses à la suite de plusieurs des commentaires qui ont été exprimés.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 31 juillet 2018 | par Michèle Rouleau

Robert Lepage, René Lévesque et Mary Two-Axe Early

Avant-hier, j’écoutais le comédien Yves Jacques aux nouvelles, qui, parlant de son ami Robert Lepage, disait que « les communautés noire et autochtone de Montréal ont tiré sur leur messager, leur meilleur messager mondial ». Je dois dire que je ne suis pas d’accord avec cette affirmation. Dans le cas de Kanata, les Autochtones n’ont pas « tiré » sur Robert Lepage, ils l’ont interpellé. Et moi, je ne suis pas du tout convaincue que Robert Lepage est notre « meilleur messager mondial ».

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LA PRESSE | 28 juillet 2018 | par François Cardinal

Éditorial
Parce qu’on est en 2018

Il y a de ces expressions qui empêchent de débattre. Des expressions trop chargées pour que la discussion s’élève vraiment. Pensons au « racisme systémique », à la « culture du viol » ou encore à l’« appropriation culturelle ».

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LA PRESSE | 28 juillet 2018 | par Brian Decontie

Opinion : annulation de Kanata
Cessons de nous « faire valoir » comme victimes de la société

En guise d’introduction, sachez que je crois en l’égalité de traitement, la justice et la protection de nos droits.

Je tiens comme vérité évidente que les Premières Nations sont des peuples ayant subi des injustices historiques qui se poursuivent aujourd’hui, en raison du racisme et du cadre légal qui restreint nos libertés sur les réserves. Je crois également que nos peuples méritent d’être souverains de leur propre territoire et qu’ils doivent cesser d’écouter les gouvernements.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 28 juillet 2018 | par Brian Myles

Éditorial
Triste époque

Robert Lepage a raison. Quand la poussière retombera sur la controverse entourant l’annulation de SLĀV et de Kanata, il faudra tenter de comprendre « calmement et ensemble » ce que sont l’appropriation culturelle et le droit à une expression artistique libre.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LA PRESSE | 27 juillet 2018 | par Éric Clément

Annulation de Kanata : « Les mains sont toujours tendues »

La décision d’Ex Machina d’annuler la production du spectacle Kanata déçoit les artistes autochtones que La Presse a contactés. Ils y voient une occasion de rapprochement ratée, mais le dialogue va se poursuivre, disent ces artistes, y compris avec Robert Lepage.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 26 juillet 2018 | par Mathieu-Robert Sauvé

Il y a 1400 façons d’être Autochtone

Dans le débat sur l’appropriation culturelle soulevé par le spectacle Kanata, de Robert Lepage et Ariane Mnouchkine, il faut s’arrêter un instant sur l’objet du litige et se demander ce qu’est la culture autochtone. À la différence du débat précédent, portant sur les Noirs d’Amérique dans SLĀV, un autochtone ne se distingue pas par la couleur de sa peau…

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 21 juillet 2018 | par Jérôme Delgado

Début de dialogue entre Robert Lepage et les Autochtones

Pris dans une potentielle seconde controverse après celle de SLĀV, Robert Lepage a décidé de défendre Kanata, sa prochaine production, auprès des gens susceptibles d’être victimes d’appropriation culturelle.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 16 juillet 2018 | par Pierre Saint-Arnaud, Presse canadienne

L’invitation de Robert Lepage est bien accueillie par les opposants

L’invitation à une « rencontre de dialogue » lancée par le metteur en scène Robert Lepage et la femme de théâtre française Ariane Mnouchkine est très bien accueillie par les signataires d’une lettre de protestation contre la production de la pièce « Kanata ».

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 16 juillet 2018 | par Annabelle Caillou

Robert Lepage et Ariane Mnouchkine invitent la communauté autochtone au dialogue

Devant la grogne soulevée par leur prochain spectacle, Robert Lepage et Ariane Mnouchkine ont décidé de tendre la main à la communauté autochtone pour discuter de leur projet, qui doit prendre l’affiche à Paris en décembre prochain.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 14 juillet 2018 | par Guillaume Bourgault-Côté

Un autre cas « SLĀV » pour Robert Lepage ?

La controverse qui a entouré le spectacle SLĀV pourrait aussi toucher la production Kanata — un autre projet de Robert Lepage. Une vingtaine de personnalités autochtones dénoncent en effet l’absence prévue de comédiens issus de leurs nations parmi les 34 artistes qui seront de l’affiche de cette relecture de « l’histoire du Canada à travers le prisme des rapports entre Blancs et Autochtones ».

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 14 juillet 2018 | Texte collectif

Encore une fois, l’aventure se passera sans nous, les Autochtones ?

Nous voudrions ici répondre aux propos tenus par la metteure en scène et animatrice française du Théâtre du Soleil à Paris, Ariane Mnouchkine, dans les pages du quotidien Le Devoir, le 11 juillet 2018, en ce qui concerne la pièce Kanata qui sera présentée à Paris en décembre prochain, mise en scène par le metteur en scène québécois Robert Lepage. Nous n’avons pas encore vu l’œuvre, mais nous croyons pertinent de lui présenter notre réflexion le plus courtoisement possible.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

LE DEVOIR | 11 juillet 2018 | par Catherine Lalonde

« Kanata » : les Amérindiens du Canada lus par Lepage et Mnouchkine

Ariane Mnouchkine, metteure en scène et animatrice du célèbre Théâtre du Soleil à Paris, a demandé, pour la première fois de l’histoire de la troupe fondée en 1964, à un autre artiste d’y faire une mise en scène : Robert Lepage. Kanata, une relecture « de l’histoire du Canada à travers le prisme des rapports entre Blancs et autochtones », sera donc présenté en décembre à Paris et en 2020 au Québec. Entrevue avec Ariane Mnouchkine sur l’emprunt, l’influence, la plongée dans l’Autre et la compassion nécessaires au théâtre.

Lire l’article.

_____________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *