Campagne de financement 2015

testCher ami, chère amie,

Il est facile de se laisser décourager parfois par la dure réalité de nos sociétés actuelles où il semble qu’il n’y en a que pour les guerres, les compressions budgétaires, les dettes, les difficultés économiques. Qui plus est, quand on fait état de la situation des autochtones, souvent associée à des drames : femmes autochtones disparues, taux de suicide élevé, consommation de drogue et d’alcool, pauvreté, laxisme des gouvernements quant aux actions à entreprendre pour améliorer leurs conditions de vie trop souvent déplorables…

Pourtant, nombre de personnes engagées travaillent à leur mesure à changer le monde. « Sans faire de bruit, pas à pas, gestes par gestes, un cœur à la fois. Et comme chrétien, nous avons le devoir de nous exercer à l’espérance, qui, souvent, ne fait pas d’éclats et avance à pas feutrés », souligne Mgr Lépine. Vu globalement, bien sûr, il est difficile de voir le positif, mais chaque petite action compte pour notre Dieu.

Mission chez nous est convaincu du pouvoir des petites actions. Et c’est ce que tente d’accomplir Mission chez nous, à sa mesure, en poursuivant son œuvre. En fait, actuellement, Mission chez nous soutient plus d’une quarantaine de missions au Nord du Québec, de Kuujjuaq à Listuguj en passant par Manawan, et est présent dans autant de communautés réparties dans les diocèses du Grand Nord canadien, de Whitehorse à Churchill-Baie-d’Hudson. Mais, évidemment, ses ressources ne suffisent pas et les besoins sont criants. Aussi Mission chez nous a-t-il besoin de soutien matériel et moral pour poursuivre son œuvre de solidarité avec les Premières Nations.

Comme l’affirme Mgr Christian Lépine, président de Mission chez nous, dans sa lettre officielle pour le lancement de notre campagne de financement, édition 2015 : « Aujourd’hui comme hier, notre foi nous invite à mettre les mains à la pâte pour encourager les petits gestes qui font la différence. Dans ce pays ouvert qui est le nôtre, qui promeut l’égalité et la dignité pour tous et toutes, nous avons encore tant à faire. Les membres des Premières Nations, dont certains vivent dans des conditions déplorables, ont besoin plus que jamais d’amitié et de solidarité. Mission chez nous travaille en ce sens et requiert votre soutien spirituel et moral autant que financier.

« “Dans le champ du malheur, planter un objection”, affirmait le poète belge Henri Bauchau. C’est ce que nous voulons faire, pour que nos bonnes actions contribuent peu à peu à changer le monde. L’amour du Christ n’agit pas autrement… Son Souffle sacré nous guide afin que la Lumière et la Bonté se répandent sur toute l’humanité.

« Donnez généreusement à Mission chez nous. Notre monde a besoin d’espérance. »

Lire en entier la lettre officielle pour le lancement de la campagne de financement édition 2015 de Mgr Christian Lépine, président de Mission chez nous (version pdf)

N.-B. : Pour diffuser cette lettre dans votre entourage et faire connaître nos besoins, n’hésitez pas à en télécharger la version pdf.

Pour en savoir davantage sur notre œuvre, sur la vie des autochtones et de ceux qui travaillent avec eux, n’hésitez pas à consulter notre site Web. De même, vous pouvez faire un don en visitant la page Comment nous aider de notre site:

www.missioncheznous.com/aider/