« Je n’ai jamais abandonné ma culture » – entrevue avec sœur Marie-Laure Simon, c.n.d.

Photo : Claude Lacasse

Cet article a été publié à l’origine dans le numéro d’avril 2020 de la revue Notre-Dame-du-Cap. Nous le diffusons sur notre site Web avec son aimable autorisation. Entrevue de Claudette Lambert.

Sœur Marie-Laure Simon, religieuse de la Congrégation de Notre-Dame, appartient à la nation mohawk de la région d’Oka. Elle a consacré 25 ans de sa vie au Centre Wampum, un carrefour de rencontres entre Autochtones et allochtones. À l’heure de la retraite, elle fait le bilan de ses années de travail auprès des siens, de son engagement dans la communauté, de la reconquête de son identité et de sa spiritualité.

Claudette Lambert – Depuis votre tout jeune âge, vous avez évolué à la fois en milieu chrétien et dans la culture amérindienne. Comment avez-vous trouvé l’harmonie entre ces deux univers?

Sr Marie-Laure Simon – Ma mère était…

Lire la suite de l’article (en format pdf).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *