Lettre du président de Mission chez nous pour la campagne de financement 2022

Manawan | Photo : Anne-Marie Forest

À l’occasion de notre campagne de financement annuelle qui s’ouvre en ce premier jour du printemps, le président de Mission chez nous, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, sollicite votre soutien : « La présence pastorale soutenue par Mission chez nous grâce à vos dons, comme le rappelle Mme Marilyne Roy, responsable de la mission Notre-Dame-de-Fatima à Kuujjuaq, en est une qui met en œuvre la primauté “de l’amour et de la compassion”. »

Chères amies, chers amis,

Les premiers mois de l’année 2022 ont été vécus sous le signe de la gratitude à Mission chez nous. Gratitude devant les nombreuses collaborations développées au fil des mois avec plusieurs organismes et, surtout, gratitude envers vous, chères donatrices et chers donateurs, qui avez rendu possible l’augmentation du soutien financier apporté à une vingtaine de communautés chrétiennes en milieu autochtone sous la responsabilité de six diocèses. En 2022, c’est donc 242 505 $ qui seront redistribués, alors qu’un montant de 231 875 $ a été versé en 2021. Encore une fois, merci de contribuer ainsi à assurer l’avenir de la présence pastorale en milieu autochtone.

L’année 2022 sera déterminante pour l’important processus de réconciliation en cours entre l’Église et les membres des communautés autochtones du territoire. Pensons notamment à la délégation de personnes autochtones qui ira à Rome, du 28 mars au 1er avril, afin de rencontrer le pape François. Par ce geste, un nouvel horizon dans les relations entre l’Église et les Premiers Peuples se profile de plus en plus. Nous voulons nous mettre à l’écoute des personnes autochtones et cheminer à leurs côtés, dans une relation de partenariat, de respect, d’égalité.

Le chef de la nation atikamekw Constant Awashish a souligné, dans la foulée des cérémonies marquant le premier anniversaire du tragique décès de madame Joyce Echaquan, que la véritable rencontre entre personnes autochtones et non autochtones reste un défi. Selon lui, les ponts entre nos communautés existaient déjà, mais des murs se sont construits par-dessus. « Des murs d’ignorance, de haine, de peur de l’un et de l’autre, c’est ce qui nourrit notre séparation. Maintenant, il faut briser ces murs », a exhorté le Grand Chef du Conseil de la Nation Atikamekw. Les missionnaires présents sur le terrain grâce à vous contribuent, à leur mesure, à faire tomber ces barrières. Ils rencontrent l’autre au sein de sa culture propre et lui permettent d’être lui-même. Et dans cette relation qui se veut réciproque, les missionnaires se laissent interpeller, parfois bousculer intérieurement, acceptant le fait que le dialogue peut nous transformer.

C’est exactement ce qui est au cœur de l’approche du père Reegan Soosai, clarétain, qui accompagne depuis quelques mois les communautés anicinabek des missions Sainte-Kateri-Tekakwitha et Sainte-Anne, en Abitibi-Témiscamingue. Deux mots résument la vision du père Reegan : simplicité et service. Il précise : « Simplicité qui est liée à l’humilité et à la pauvreté. Ce qui signifie pour moi être connecté à l’humanité et à la dignité humaine de chaque membre de ces communautés et les accompagner avec un profond respect. Service qui signifie être au service des gens, prêt à leur laver les pieds, suivant l’expression de l’Évangile. »

Enfin, la présence pastorale soutenue par Mission chez nous grâce à vos dons, comme le rappelle aussi Mme Marilyne Roy, responsable de la mission Notre-Dame-de-Fatima à Kuujjuaq, en est une qui met en œuvre la primauté « de l’amour et de la compassion. À l’image de Celui qui inspire notre vie, Jésus le Christ ».

Je vous remercie de votre fidélité et de votre confiance en l’œuvre de Mission chez nous.

Que Dieu vous bénisse, ainsi que toutes les personnes qui vous sont chères,


† Christian Lépine

Archevêque de Montréal
Président de Mission chez nous

Télécharger le dépliant officiel de la campagne
(en format pdf, 2 Mo)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.