Propositions d’activités à l’approche de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Source de l’image : gouvernement du Canada

Le jeudi 30 septembre aura lieu la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Ce jour férié fédéral sera l’occasion pour toutes les personnes au pays « de rendre hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats, à leurs familles et à leurs communautés ». Le 30 septembre est également la Journée du chandail orange, une journée de commémoration organisée par les communautés autochtones pour rendre hommage aux enfants qui ont survécu aux pensionnats indiens et se souvenir de ceux qui n’en sont pas revenus. Nous vous proposons ici quelques activités afin de vivre pleinement cette journée de sensibilisation et de recueillement.

Premièrement, dès 13 h, auront lieu à Montréal un grand rassemblement et une marche afin de souligner cette première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation. Organisée par le Foyer pour femmes autochtones de Montréal, en partenariat avec l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), cette mobilisation s’inscrit dans le mouvement « Chaque enfant compte » visant à commémorer la tragédie des pensionnats autochtones. Le rassemblement et la marche commenceront à 13 h à la Place du Canada (à l’angle de la rue Peel et du boul. René-Lévesque Ouest). Discours, cérémonie et tambours précéderont la marche jusqu’à la Place-des-Arts, où se tiendront d’autres discours et des performances d’artistes. Parmi ceux et celles qui prêteront leur voix se trouvent des leaders autochtones, des défenseurs des droits des Autochtones et des jeunes des communautés du Québec et du Labrador. Pour en savoir davantage, on peut consulter le communiqué.

Ensuite, le Centre de services de justice réparatrice (CSJR) nous invite, à 16 h 30, à venir visiter avec lui l’exposition Voix Autochtones d’aujourd’hui : savoir, trauma, résilience au Musée McCord, toujours à Montréal. Cette activité est déjà complète, mais il vous est possible de vous joindre à la visite en achetant un billet directement au Musée (quelques billets sont toujours disponibles). Pour plus d’information, consultez le site Web du CSJR. Il est évidemment possible de voir cette nouvelle exposition permanente du Musée McCord plus tard cet automne.

De plus, toujours le 30 septembre, à 19 h 30, Monseigneur Christian Lépine, président de Mission chez nous, bénira une toute nouvelle statue de sainte Kateri Tekakwitha. Celle-ci sera installée à l’intérieur de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, à Montréal. À cette occasion, la population est invitée à prier sainte Kateri Tekakwitha pour la vérité et la réconciliation. La cathédrale ne pouvant accueillir que 250 personnes, la célébration sera aussi diffusée en direct sur la chaîne YouTube du diocèse. Plus plus d’information sur cette bénédiction, consultez la page du site du diocèse de Montréal à ce sujet.

Finalement, si vous préférez vivre cette première édition de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation dans le confort de votre foyer, ou poursuivre la réflexion après avoir participé à l’une ou l’autre des activités évoquées plus haut, sachez que l’Office national du film du Canada (ONF) propose une série de films réalisés par des cinéastes autochtones qui portent sur les conséquences du système des pensionnats autochtones au Canada. La plupart de ces œuvres peuvent être visionnées gratuitement sur le site de l’ONF.

Et pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour écouter les épisodes de notre nouvelle émission radiophonique Confluents que vous auriez ratés? Tous les épisodes diffusés peuvent être écoutés en mode rattrapage sur cette page du site de Mission chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *