Témoignage du père Jacques Laliberté, o.m.i. – partie 2

En janvier dernier, en plein confinement, le père Jacques Laliberté, o.m.i., a accepté de discuter avec Mathieu Lavigne, directeur de Mission chez nous, et que cette séance Zoom fasse l’objet d’une captation. Devant la profondeur du témoignage livré par le père Laliberté et ce qu’il porte d’informations et de réflexions bien d’actualité, nous avons cru bon produire quatre courtes capsules à partir de cette discussion. Deuxième de quatre vidéos.

Père Jacques Laliberté, procession du Saint-Sacrement, Opitciwan, 1986

Le père Jacques Laliberté, o.m.i., a œuvré pendant plus de 20 ans auprès des Atikamekw, ce peuple autochtone dont une partie du territoire a été inondée au début du siècle passé par le barrage Gouin, et dont les forêts ont fait prospérer, entre autres, les villes de La Tuque, de Shawinigan et de Trois-Rivières. Il a été un témoin et un pasteur pour les communautés de Manawan, de Wemotaci et d’Opitciwan, et leur fidèle allié.

Dans cette deuxième partie de son témoignage, le père Laliberté nous raconte la vie de foi et la vie d’Église chez les Atikamekw, à l’époque où il œuvrait à leurs côtés. Il nous parle aussi de l’apport de la culture atikamekw sur sa propre vision du monde et du rapport qu’entretient ce peuple avec son territoire.

Photo ci-contre : père Jacques Laliberté, procession du Saint-Sacrement, Opitciwan, 1986

Durée : 12 min 27 sec

La première partie du témoignage du père Jacques Laliberté peut être visionnée sur notre chaîne YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *