Un mouvement de bras ouverts pour Noël

Photo : Pascal Huot

Chers amis et amies,

Cette année, chez nous comme ailleurs, nous avons été témoins de plusieurs réactions hostiles à l’autre et d’une tendance à la fermeture. Les humains semblent de plus en plus se méfier les uns des autres. L’incompréhension demeure, la peur domine… et plusieurs se campent sur leurs positions. Pourtant, dans tous les milieux, d’humbles initiatives osent défier ce mouvement. Peu de gens savent combien d’entre nous s’engagent activement dans l’accueil des réfugiés, le service aux autres, le combat des préjugés sous toutes leurs formes, le rapprochement des cultures, etc. Ces bonnes nouvelles ne font pas souvent les manchettes. Elles passent inaperçues, ou presque. Pourtant, elles constituent un mouvement de fond bien ancré, rappelons-le. En fait, pour les déceler, pour les voir, il faut exercer notre regard. Accepter de voir au-delà de l’écran. Au nom de l’espérance.

Bien sûr, c’est de ce côté que se range Mission chez nous qui veut se mettre à l’écoute de ces nombreuses initiatives qui ont cours spécialement dans les différentes communautés autochtones et leur offrir son appui, et ce, grâce à votre collaboration fidèle. Nous pensons à Jonathan et à Marilyne de Québec qui, avec leur petite famille, ont accepté de partir vivre dans la communauté de Kuujjuaq. Nous pensons aussi à sœur Renelle, au Lac-Simon, au père Ali et à ses collègues de l’équipe missionnaire, sur la Côte-Nord, à bien d’autres qui se dévouent sans compter. Votre soutien contribue à maintenir l’espérance en marche. Ce n’est pas rien! Et à nourrir cet envie, chez chacun et chacune, de tendre les bras et de les ouvrir au monde, et en particulier à nos frères et sœurs autochtones. Nous vous remercions de tout cœur de nous accompagner dans cette grande mission.

Photo : Pascal Huot

Avec ce Noël, nous souhaitons voir se mettre en œuvre un mouvement de « bras ouverts » autour de nous. Aux bras croisés, aux regards fermés, il faut opposer des bras tendus, un regard bienveillant. Résister à l’avancée de la méfiance. C’est ce qu’a fait Jésus, et ce que son message d’amour nous invite toujours à faire. Faisons en sorte de commencer la prochaine année du bon pied en tentant de nous apprivoiser, de mieux nous comprendre et nous connaître, de partager les luttes, les déceptions, mais aussi les réussites et les victoires. Notre monde en a plus que besoin. Bref, il importe d’apprendre à vivre ensemble, comme nous l’a rappelé notre thème de cette année. Que Noël soit donc l’occasion pour nous tous de tendre les bras à l’autre avec générosité, quel qu’il soit, de se réjouir avec lui et de festoyer en toute amitié.

Enfin, à l’occasion de ce temps de réjouissances, nous tenons à vous souhaiter personnellement un heureux Noël, rempli de bienfaits pour vous et les vôtres. Qu’il soit pour chacun et chacune d’entre vous une occasion de passer du bon temps avec ceux qui vous sont chers, de vivre le partage, de répandre la paix et de célébrer l’amour qui est plus fort que tout. De plus, soyez assurés que Mission chez nous vous envoie ses prières et ses vœux les plus sincères et cordiaux. En toute amitié, nous aurons une pensée pour chacun et chacune de vous, pour vos familles et… pour toutes les personnes esseulées. Que le grand « Manitou » vous couvre de ses bras chaleureux.

Joyeux Noël à tous et toutes! Mino Nipayamian!

Suzanne Tremblay
Directrice générale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *